Italy
Une Littérature Européenne

appartenaient au Jurassic Park communiste, disparu et enterré avec l'idée de la Yougoslavie". Velibor feuillette ses souvenirs : une enfance sous le signe de la bonne étoile rouge et une adolescence sous influence rock'n roll. On ne choisit pas toujours ses icônes : le petit Jésus contre le maréchal Tito est un match qui se joue tous les jours à la maison. Velibor navigue entre Jack London et Pelé, puis dans les années 80 entre les Clash et Bukowski. Son grand amour sera la littérature. Devenu grand, Velibor rêve d'être poète. Maudit, évidemment.

Nicolas Longo, promo 2014, Lyon

 Un joli livre traitant habilement des désillusions qu’apportent l’adolescence et le regard d’un enfant sur son monde qui change… »

Marielle Moinet, promo 2014, Bordeaux

Original, qui change des histoires dont on a l’habitude de lire...

Remi Delsol, promo 2014, Bordeaux

Le texte est très touchant, avec de belles métaphores…

Télérama« Ce « roman-inventaire », ainsi que le définit lui-même Velibor Čolić, est avant tout une formidable percée dans une époque. Tout y défile sur un rythme fougueux : la vie au jour le jour, les premiers émois, les premières inquiétudes, les tendresses et les mélancolies. Humour, sagacité, puissance narrative : Jésus, Tito et Čolić nous mènent en bateau. Pour notre plus grand plaisir. »

Le Figaro littéraire« Les souvenirs de Velibor Čolić, né dans la Yougoslavie de Tito, de cette partie devenue aujourd'hui la Bosnie, ont l'allégresse communicative. »

 

colic_remise_prix    
l'auteur : Velibor Colic    
·